Rechercher

Lundi matin et lassitude


Dès le dimanche soir, l’angoisse et le stress s’intensifient à l’idée d’aller au boulot le lendemain ou bien de se mettre devant l’ordinateur. Le moment du coucher est retardé et l’insomnie s’installe avec une baisse totale d’énergie au réveil donnant parfois l’impression d’être malade. Un sentiment de tristesse s'installe et tout peut sembler insurmontable.


Nombreuses sont les personnes connaissant le syndrome dysphorique du lundi matin.


Plusieurs raisons peuvent être à l’origine du syndrome du lundi matin : un manque d’intérêt pour son emploi, un épuisement professionnel, un conflit au travail ou un changement d’organisation, la peur de perdre son emploi ou la peur de ne pas en trouver un.


Ce syndrome peut être accentué par la lassitude que procure la situation sanitaire, ressentie par 41% des français.


Si cet état est passager, il n’y a pas lieu de s’inquiéter. Si cet état perdure et se prolonge dans la semaine, il est tant de s’en occuper et de reconnaître les raisons de ce mal être.


Nier cet état peut amener à long terme à la dépression, à l’impossibilité de se lever tout court.


C’est peut-être le moment de trouver un autre rythme, de positiver ou de trouver de nouvelles ressources.


Il est possible de voir le lundi comme une journée de transition, de redéfinir ses tâches ou sa façon de faire, de trouver une solution à un conflit, de penser à une réorientation professionnelle vers une autre entreprise ou un métier plus plaisant, de vouloir rééquilibrer vie personnelle et professionnelle.


En ne restant pas seul(e), le coaching peut vous permettre de vous projeter autrement, d’envisager des solutions et de trouver la stratégie d’actions à mettre en œuvre.


Et si vous décidiez un lundi de vous envoler vers des lundis plus joyeux ?

32 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
 
  • Facebook
  • LinkedIn
  • Instagram

©2020 par Variantes Conseils. Créé avec Wix.com